L'industrie en Israël – Contexte historique

Lorsque l'état d'Israël a été créé, il n'existait aucune infrastructure de soutien au développement industriel.
Il n'y avait pas de machines, les matières premières devaient être importées à des coûts élevés et la main d'œuvre qualifiée était rare.
De plus, avant la création de l'Etat, les gens et les institutions du Mouvement Sioniste considéraient l'agriculture comme un retour du peuple à sa terre, la réalisation du rêve ultime et voyaient d'un mauvais œil les tentatives privées de certains individus en faveur du développement de l'industrie.
Néanmoins, vers la fin du 19ème siècle-début du 20ème, de courageux entrepreneurs locaux et certains philanthropistes européens implantèrent quelques entreprises industrielles offrant ainsi des emplois à de nombreux ouvriers et aménageant par la même occasion l'infrastructure nécessaire pour renforcer et mécaniser l'agriculture.
En 1921, pour la première fois, les employeurs du secteur économique juif se rassemblèrent et fondèrent l'Association des Industriels et des Employeurs.
Quatre ans plus tard cette association fut dissoute et les industriels établirent l'Association des Industriels sur la terre d'Israël, plus tard connue comme l'Association des Industriels d'Israël.
L'objectif de l'association était d'aider les patrons d'usines à lever des fonds, à travailler ensemble en tant que groupe pour traiter avec les syndicats d'ouvriers et faire face aux autorités pour les questions de taxes, d'impôts, de restrictions sur les importations etc.
Toutefois, le but premier était d'encourager le rêve d'une industrie sioniste florissante pouvant constituer un élément essentiel de la résilience de l"Etat en devenir".
Outre sa contribution directe aux besoins pour la défense du pays, l'industrie israélienne a renforcé le pays sous divers aspects.
Les industriels, envahis d'un esprit pionnier, relocalisèrent leurs usines dans des régions plus reculées, dans le Negev et en Galilée, avec l'aide d'une politique gouvernementale judicieuse et offrant ainsi dans plusieurs endroits la principale infrastructure d'emploi à la population locale.
Au fil des ans, les usines ont recruté des centaines de milliers de nouveaux immigrants, leur offrant un moyen de subsistance et les aidant à s'intégrer au sein de la société israélienne.
L'industrie israélienne avait besoin d'ingénieurs et d'une main d'œuvre professionnelle et elle a donc participé activement à leur formation en développant l'enseignement technologique en Israël.
L'Association des Industriels est à l'origine de programmes pour étendre les trajectoires d'études dans les secteurs de l'industrie, de l’entrepreneuriat et des technologies de pointe dans les écoles et les instituts de l'enseignement supérieur et inciter à une coopération bénéfique entre les institutions académiques et l'industrie.
Au cours des années, les industriels israéliens ont fait face à beaucoup d'hostilité, à des périodes de difficultés économiques et d'inflation grimpante, à des grèves, des guerres et des tensions d'ordre sécuritaire, en plus de la concurrence croissante des importations à bas prix du Tiers Monde.
Malgré toutes ces difficultés, les industriels israéliens ont réussi à développer des industries prospères en profitant des avantages technologiques d'Israël aux côtés d'un dur labeur, d'un esprit d'initiative, d'ingéniosité et de clairvoyance.
Les industries technologiques et de haute-technologie israéliennes sont les meilleures au monde dans leurs domaines, toutefois, l'innovation technologique ne se limite pas seulement à ces domaines – elle pousse en avant toutes les branches du secteur industriel.